Quoi de neuf?

À Voir: Reportage vidéo sur CEV produit par Qui Fait Quoi

22 septembre 2016

CEV from Qui fait Quoi/ Lien MULTIMEDIA on Vimeo.

-=-=-=-=-[Article Excerpt]-=-=-=-=- VIDÉO: CEV, à l'affut des nouvelles technologies Le 23 septembre | Article rédigé par Justine Baillargeon. L'entreprise CEV, dont le nom est aujourd'hui l'abréviation de son nom d'origine, «Cité Électronique Vidéo», fêtait récemment ses 40 ans d'existence. Le fournisseur de contenu œuvre dans les domaines de l'audio, de la communication, de la vidéo et du multimédia et se distingue par sa fervente volonté d'offrir un service humain et personnalisé qui accompagnera sa clientèle à long terme. Entretiens avec trois passionnés de leur profession et assoiffés d'innovation. Avant d'être chef de file dans plusieurs secteurs de notre industrie, CEV était d'abord une boutique de produits électroniques destinés aux étudiants de l'Institut Teccart, école de technologie fondée par Jean Meunier, qui a aussi mis sur pied l'entreprise. «Au fil des ans, raconte son petit-fils Justin Meunier, aujourd'hui vice-président aux ventes chez CEV, nous avons délaissé l'électronique pour nous concentrer sur la vidéo.C'était les débuts de la production de contenu vidéo et audio au Québec.» L'entreprise a su évoluer à travers le temps et suivre les tendances. Elle possède plusieurs départements qui couvrent divers volets de l'industrie actuelle et dont la clientèle cible varie: le département de l'audiovisuel qui comprend tout ce qui touche à la vidéoconférence, celui de la diffusion qui possède son équipe de vente et son équipe technique, celui de la postproduction et plus récemment celui de la technologie de l'information (TI). «Si on vend des produits, précise Justin Meunier qui travaille pour l'entreprise depuis plus de 15 ans, il faut aussi fournir des services.» Des techniciens, disponibles à Montréal, à Québec et à Toronto, offrent un accompagnement pour l'installation, la réparation, l'intégration des produits et le soutien technique, sur place comme à distance. Pour émerger du lot d'entreprises dans le secteur, CEV mise avant tout sur sa relation avec le client. «Un point très important pour nous est d'offrir des solutions et d'être très axés sur le service après-vente. En 2016, constate-t-il, on peut acheter via Internet partout sur la planète. Un simple magasin qui vend des boîtes de ne se démarque pas de la compétition, voilà pourquoi nous désirons accompagner le client de A à Z.» «J'ai travaillé plus de dix ans avec la clientèle auparavant, ajoute à l'appui le directeur technique du département TI, Denis Bonneau. J'ai beaucoup d'expérience sur le terrain. Je suis donc en mesure de comprendre la réalité du client et d'offrir un service très personnalisé.» Département de la TI, le petit nouveau qui prend sa place En février 2016, CEV a ouvert un nouveau volet, celui de la Technologie de l'information (TI) qui est surtout axé sur les besoins du secteur des Médias et du divertissement. «Nous voulons mettre l'accent sur tout ce qui est M&E (pour l'anglais Media & Entertainment), donc sur les effets visuels, l'animation, l'industrie du jeu, la postproduction et les télédiffuseurs», explique Denis Bonneau. «Nous voulons offrir tout ce qui touche le stockage, la réseautique, le backup, l'archivage», énumère-t-il. Grâce à ce nouveau volet, l'entreprise propose des stations de montage, autant dans le son que la vidéo, et des postes de travail en effets visuels. «Tout ce que CEV n'offrait pas jusqu'à maintenant.» Conscients de l'émergence de la réalité virtuelle et des technologies immersives, l'équipe de CEV désire miser sur ces nouveautés. Toujours dans ses balbutiements, la société montréalaise signe déjà ses premiers contrats de vente de technologie immersive. «Par exemple, poursuit Denis Bonneau, nous faisons la promotion d'une caméra pour nos clients qui aimeraient produire des effets visuels avec des images en très haute résolution.» Un appareil qui permettrait une captation ambiophonique du son, nécessaire à la création d'une ambiance sonore diffuse et enveloppante en cohérence avec l'expérience immersive. CEV doit se démarquer par rapport aux grands enjeux de l'industrie, notamment en lien avec la constante mouvance des nouvelles technologies. «Nous essayons de jouer le rôle de conseillers pour guider les clients et les aider à faire les bons choix et à intégrer les technologiesde la bonne façon. […] Ce que j'aime de mon métier, confie Denis Bonneau, c'est de devoir être toujours à l'affut des nouvelles technologies.» Afin de constamment tenir à jour leurs connaissances, les membres de l'équipe de CEV se maintiennent actifs dans l'industrie en visitant des événements mondiaux annuels comme le NAB Show de Las Vegas, l'International Broadcasting Convention d'Amsterdam ou le Effects MTL. De plus, ils participent à la communauté, notamment aux groupes de discussion de la SMPTE (pour l'anglais Society of Motion Picture and Television Engineers). «Le plus important, estime Bruno Tourville, qui est technicien multimédia au département TI de CEV, c'est de rester à l'écoute de nos clients et d'être en constante communication avec eux.» Proactifs, les employés s'assurent de mettre à l'épreuve et de tester eux-mêmes le dernier cri technologique et les logiciels de l'heure afin de mettre à la disposition de leurs clients les meilleurs produits sur le marché. En plus de la réalité virtuelle, Bruno Tourville mentionne la tendance à la résolution 4K, ou Ultra Haute Définition (UHD). De nos jours, l'innovation semble sans limites. «Pendant les Olympiques de Rio, donne en exemple le technicien, il y a eu des tests pour faire de la diffusion en 8k au Japon. Lorsqu'on entend parler de ça, nous pensons directement au besoin en stockage, en réseautique et en serveurs plus performants.» Les technologies ne cessent d'évoluer et CEV a bien l'intention de rester dans la course. ________________________________________ Cet article est tiré du Guide de l'industrie:: ANIMATION_EFFETS VISUELS édité par Qui fait Quoi en collaboration avec Le Lien MULTIMÉDIA qui sortira à l'automne 2016 en version imprimée et numérique. Info, carte de tarifs et démo disponibles à www.qfq.com/guideanimvfx.

Pro Tools HD maintenant disponible À LA CARTE

13 septembre 2016
Vous pouvez acheter PCIe ou Thunderbolt et avoir l'interface de VOTRE choix, ou seulement le logiciel Pro Tools | HD autonome!

Projecteur Casio XJ-V100W - Pas de lampes, pas d'entretien, rapide comme l'éclair!

12 septembre 2016
Le projecteur Casio XJ-V100W avec lentilles zoom 1.5x est la solution ultime pour débuter avec les projections sans-mercure à coût abordable. La source lumineuse hybride révolutionnaire laser et LED coupe dans les coûts d’opération lors de l’utilisation journalière: malgré l’impressionnante luminosité de 3,000 AL et un contraste de 20,000 :1 , il consomme 40% moins d’électricité que les projecteurs conventionnels. De plus, avec une vie utile de plus de 20,000 heures, il est particulièrement durable. Contactez-nous pour une démonstration personalisée!
Voir tous les manufacturiers ▶